Close

Recherche clinique en oncologie

Les protocoles de recherche en oncologie cessent généralement d’exiger…

Chaque mois, Q-CROC répond à une question posée par l’un(e) des professionnel(le)s de son réseau. Voici la question de ce mois-ci : Les protocoles de recherche en oncologie cessent généralement d’exiger que l’on collecte l’information sur les évènements indésirables (EI) et la prise de médicaments (autres que pour traiter le cancer) 30 jours après la fin du traitement expérimental. Est-ce que ce serait une bonne pratique de continuer à collecter cette information dans les registres d’étude après le délai de 30 jours, lors des visites subséquentes des participants (ex. visite de suivi de la survie)?

 

Réponse : Durant la participation des sujets à l’étude, il est important de se conformer au protocole en ce qui a trait à la collecte d’information sur les EI et les médicaments utilisés. Une fois que la période de suivi des EI et des médicaments qui est dictée par le protocole est échue, il n’y a plus de raison de tenir à jour les registres d’étude les concernant. Cependant, le dossier médical devrait quand même contenir toute l’information pour permettre de reconstruire l’historique quant à la prise de tout médicament par le participant pendant la période d‘observation ou de suivi de la survie.

 


Merci à Sonia Delva, présidente de CRTSolution, d’avoir rédigé la réponse à cette question qui a été posée à la suite de sa formation « Astuces sur la collecte des évènements indésirables en oncologie » à l’Académie Q-CROC 

Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin